D’Héricourt à Grainville, vous aurez à choisir entre 9 petits parcours, la plupart en no-kill. La Durdent serpente et grossit petit à petit dans la Vallée. Les truites sont plus difficiles à approcher, plus sauvages, de moindre taille aussi.

Les Parcours

Situé entre le centre ville d’Héricourt-en-Caux et le stade de football, aux sources de la Durdent, ce parcours à un débit régulier, une eau limpide et un faible niveau d’eau. Il vous faudra une extrême discrétion et approche lente pour espérer ferrer une truite. Les truitelles toutes sauvages y sont nombreuses et actives dès le début de la saison, elles présentent un génotype propres à ces lieux. Une robe argentée, peu de points noirs et de minuscules points rouges en quantité limitée, pratiquement tous placés sur les deux lignes latérales. A relâcher avec précautions.
A la naissance de la Durdent, ce secteur est peu large et peu profond. Il révèle pourtant des sujets de taille correcte. Discrétion et posé léger sont de mise sur ce parcours, difficile à pêcher à la mouche, il est vrai, de par son étroitesse et l’encombrement des berges.
Ce parcours alterne secteurs rapides et plats lents. En fonction de la saison, les plus beau spécimens se placeront en sortie de courant ou tapis dans un herbier d’une zone lente. A coup sûr, l’un des secteurs le plus riche en éphémères.
Non loin des sources de la Durdent, ce parcours présente des berges assez végétalisées. Bénéficiant d’une richesse d’insectes, les poissons souvent actifs sont néanmoins très méfiants.
Nouveauté 2022. Le parcours de Sommesnil est long d’environ 150 mètres. Il longe une partie du chemin communal, qui était jusqu’alors interdit à la pêche. La berge est un peu haute, il est préférable de prévoir une épuisette. la rivière est plutôt étroite et rapide, les truites se cachent le long des berges. Par le passé, le propriétaire de la maison située en aval immédiat nourrissait quelques grosses mémères avec du gras de jambon… Les racines de l’arbre situé à la limite amont abritent aussi de jolis poissons…
Situé sur la commune de Grainville-la-Teinturière, ce parcours présente sur la partie amont des écoulements très rapides. Plus le pécheur descendra à l’aval, plus le cours sera lent et profond. Ephémère olive, mouche de mai et sedge donnent de bons résultats. La chute n’est pas à négliger, elle donne parfois de bonnes surprises. Principalement rempoissonné en alevinage, la fario possède un instinct sauvage et peut devenir difficile à leurrer quand elle s’alimente sur un type d’insecte à un stade précis de son évolution.
Difficile d’accès par le passé, ses berges ont été dégagées des ronces et des orties par notre équipe de bénévoles à l’aube de la saison 2022. Quelques mètres ont aussi été ajoutés au linéaire vers l’aval après accord de la Mairie. Parcours peu fréquenté, mais qui vaut le coup. Le tas d’ordures en aval du parcours devrait disparaitre sous peu, grâce, encore une fois, aux efforts de nos bénévoles…
Ce parcours à un débit rapide sur pratiquement toute sa longueur. Il accueille plutôt des truitelles. Néanmoins sur l’aval, un élargissement du lit donne un contre-courant ou se cachent les plus beaux sujets. A prospecter de préférence en nymphe et streamer ou en araignée classique ou sedge chevreuil pour la pêche en sèche.
Un joli parcours mouche avec pour compagnons de route un âne et quelques poules dans la partie aval ! Il faut rentrer dans leur enclos pour pêcher la rivière… Rassurez-vous, l’âne aime les caresses mais ne vous embêtera pas. Veillez à bien fermer les portes et être courtois avec les propriétaires.

La carte

Les photos

Les Sources

Le Moulin Bleu

Le Mellon

Les Cressonnières

Les Basses Eaux

Sommesnil

Le Stade

Le Moulin de Grainville

Les Deux Moulins